Le montage préféré de tes influenceurs préférés

Publié le 29 mars 2024 · Mis à jour le 2 avril 2024 · 5 minutes de lecture

Après BastiUI c'est Benjamin Code qui nous fait le plaisir d'en dire plus sur la société qu'il a créé et les deux ont fait le même choix : la SASU. Viens on s'amuse à comprendre pourquoi (je sais, j'ai des passe-temps bizarres).

Bon je suis obligé de commencer par deux avertissements :

  1. Je ne connais pas tous les détails des choix de BastiUI et Benjamin Code, je ne fais donc que des suppositions d'après les informations qu'ils ont partagées.
  2. Chaque situation est différente et ce qui fonctionne pour quelqu'un peut être une douille pour toi. Alors n'oublis pas de toujours te faire accompagné par un expert-comptable, un juriste ou un avocat fiscaliste.

BastiUI et Benjamin Code ont connu un parcours qui ressemble à celui de beaucoup d'autres. Ils ont commencé par être freelance en micro-entreprise avant de diversifier leurs activités au travers la création de contenu de différentes formes.

Au bout d'un moment ça a commencé à être serré dans la micro-entreprise. Déjà parce qu'elle est plafonnée à 77 700€ de chiffre d'affaires et que tu dois en sortir si tu dépasses deux années de suite. Ensuite parce qu'elle ne permet pas de déduire tes dépenses. Bon c'est pas catastrophique non plus parce que tes impôts ne sont calculés que sur 66% de ton chiffre d'affaires pour la prestation de service.

Cet abattement de 34% est sensé couvrir les 21,1% de cotisations que tu files à l'Urssaf et le reste de tes charges : frais de déplacement, monteur vidéo, logiciels, etc. Il est appliqué de la même façon peu importe le montant réel de tes charges. Si tu dépenses peu ça régale, tu fais de belles économies. Par contre si tu khalass y'a un moment où tu commences à pleurer (à partir de 12,9 %, bah ouais 34% - 21,1%).

Chiffre d'affaires : 70 000€, charges : 5% (3 500€)

Tes charges sont couvertes par l'abattement 🥳

En réalité ça ne fait pas tout. Parce que si tu paies un peu plus d'impôt qu'en SASU, tu paies en revanche BEAUCOUP moins de cotisations sociales. Je rentre pas dans les détails maintenant mais je le dis juste pour pas que tu sautes aux conclusions trop vite et que tu fermes ta micro-entreprise.

Tout ça pour dire qu'à un moment ça devient urgent de créer une société, sauf si tu n'aimes pas l'argent (et là j'ai d'autres solutions, contact moi).

Alors pourquoi la SASU ?

La SASU pour se rémunérer régulièrement, genre tous les mois, c'est du racket : tu donnes autour de 80% à l'Urssaf. Autrement dit si tu veux te verser un salaire de 1000€ tu dois donner 800€ en plus (d'aucuns iront jusqu'à dire que c'est du bizutage).

On le sait, nos influenceurs préférés font tout par passion mais ils ont quand même besoin d'argent pour vivre. Donc c'est pas pour ça qu'ils choisissent la SASU.

Nan, c'est pour les dividendes.

Les dividendes sont un mécanisme qui permet de sortir de l'argent de sa société avec une fiscalité avantageuse. L'idée c'est de se faire un gros virement une fois par an et de ne donner "que" 30% de cette somme à l'État. Quel plaisir par rapport aux précédents 80% ! Mais il y a un maïs, pardon un mais.

Le versement des dividendes n'intervient qu'après avoir payé l'impôt sur les sociétés. Tu sais, celui qui est basé sur une tranche à 15% et l'autre à 25%.

2

Bénéfices : 50 000

(Impôt sur les sociétés: 8 250€)

Ça veut dire qu'avant de payer 30% de flat tax sur les dividendes, tu paies 25% et/ou 15% d'impôt sur les sociétés. Soit autour de 45% de tes bénéfices qui s'envolent quand tu fais des gros chiffres. C'est pas si mal mais peut mieux faire.

Pour faire mieux il faut tout faire pour rester dans la tranche à 15% en dépensant l'argent de ta société intelligemment jusqu'à réduire tes bénéfices en dessous de 42 500€. De cette façon tu tourneras plutôt autour des 40% d'impôts.

Chiffre d'affaires : 100 000€, bénéfices : 40 000

Dividendes : 23 800€ (41% d'impôts)

Impôt sur les sociétés : 6 000

Flat tax : 10 200

C'est possible que tu sois scandalisé à la vue de ce qu'il reste de ton chiffre d'affaires mais l'élément important ici c'est de dépenser l'argent de ta société intelligemment. L'argent que t'as cramé pour réduire ton bénéfice il est sensé t'avoir profité. Y'a 1000 façons de dépenser de l'argent sans regret quand tu as une société, je t'en parlerai dans un prochain article™.

D'ailleurs, ce dont je parle ici est directement lié au "point d'équilibre entre impôt sur le revenu et impôt sur les sociétés". L'objectif est toujours le même : dépenser intelligemment pour lisser les impôts (aka investir dans ton activité).

Alors est-ce qu'on peut faire encore, encore mieux ?

Oui, il existe en vérité deux modes d'imposition des dividendes : la flat tax ou l'imposition au barème. Et l'imposition au barème ça régale.

Quand tu fais ce choix les dividendes ne sont pas imposés à 30% mais selon le barème de l'impôt sur le revenu, après un abattement de 40%. L'impôt sur le revenu c'est pas dégueulasse quand tu restes dans les tranches les plus basses. Et devine quoi ?

Si tu te rémunères peu dans l'année et que tu te verses peu de dividendes, y'a des chances que tu sois au ras des pâquerettes sur l'échelle (c'est positif). Bon ça dépend quand même de ta situation personnelle et des autres revenus de ton foyer. Mais si ils sont modestes et/ou que tu as des enfants, ça s'étudie avec ton expert-comptable !

1

Revenus : 0

(Impôt sur le revenu : 0€)

Bon, est-ce qu'on peut faire encore, encore, encore mieux ?

C'est possible et pour ça il faut regarder les alternatives comme la SASU à l'impôt sur le revenu, l'EURL ou la combinaison SASU et micro-entreprise. Mais je voudrais pas que tu finisses en burnout alors on en parle plus tard, ok ?

Allez, y'a une dernière chose dont je suis obligé de parler. Ce montage il a quelques inconvénients dont il faut que tu ai conscience. Déjà il sous-entend que tu ne te paies qu'une fois par an et c'est pas évident à gérer pour tout le monde. Les amoureux de l'investissement y verront également un coût en opportunité puisque ça rend l'investissement régulier plus compliqué.

Ensuite tu peux prendre une "amende" : la taxe PUMA. Elle est infligée aux foyers qui reçoivent peu de revenus de salaires mais beaucoup de capital (genre dividendes). T'es tranquille si tu vis avec quelqu'un qui est salarié ou que tu touches le chômage, autrement faut faire gaffe en te versant une rémunération minimum.

Enfin, tu ne cotises pas de ouf pour ta retraite. Est-ce qu'on s'en fout ? J'ai ma réponse mais c'est à toi de voir. Y'a également des seuils à atteindre pour bénéficier des indemnités journalières et autres joyeuseries mais c'est un enfer à calculer. Là aussi on parlera de ta protection plus tard.


Newsletter

Inscris-toi à la newsletter pour ne pas rater les prochains bangers. Euuh, quoi ?